+33 (0) 952 720 727

Focus sur le luxmètre : un petit appareil fort pratique qui se fait une place au soleil dans notre panoplie de jardiniers d’intérieur.

Dans un précédent billet, nous avions parlé de l’éclairage et de son importance dans le bon développement des végétaux d’intérieur. Aujourd’hui, nous aimerions vous présenter ce petit instrument qui mesure l’intensité lumineuse. Incontournable !

A l’origine, son utilisation concernait plutôt les métiers en lien avec l’image. Avec l’apparition des nouvelles mesures et réglementations, les professionnels du bâtiment y ont désormais fréquemment recours pour fournir aux employés un environnement conforme aux normes sur l’éclairage au travail.

Le luxmètre numérique se présente sous la forme d’un boîtier électronique et d’une surface photosensible. Les mesures effectuées s’afficheront en lux ( soit le flux lumineux sur une surface donnée, équivalant à un lumen par m²).

luxmetre-outil[/do]

Grâce à cet appareil, vous pourrez mesurer la quantité de lumière que vos plantes reçoivent réellement.

tableau-eclairage-luxmetre

Certains végétaux sont plus gourmands que d’autres. Les plantes à fleurs, type Cyclamen ont des besoins importants (1000 lux). En revanche, Sansevieria trifascatia plus connue sous le charmant pseudonyme de “langues de belle-mère” se satisfait de 300 lux.

Lorsque nous installons un mur végétal, le luxmètre nous indique l’écart d’intensité lumineuse entre les besoins des végétaux et l’éclairage naturel de la pièce. (l’oeil est un mauvais indicateur.)
Des lampes horticoles sont alors prévues pour apporter le surcroît de lumière manquant.

luxmetre-outil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

field markup opt-in field markup

Loading quick view