+33 (0) 952 720 727

L’architecture futuriste ne court pas forcément vers le toujours plus haut et toujours plus gros. Avec l’explosion démographique des villes et l’émergence de problématiques environnementales planétaires, les architectes sont invités à repenser la ville. L’architecture futuriste s’efforce de briser les codes afin de proposer des solutions innovantes et originales pour faire entrer la nature dans le tissu urbain. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des habitants tout en préservant les ressources naturelles.

Voici trois projets futuristes où l’architecture donne la part belle au végétal.

A Stockholm, le premier gratte-ciel en bois

Même en Suède, le pays des forêts, une architecture tout en bois est loin d’être une évidence. C’est donc un projet très original que le cabinet d’architectes danois C.F. Møller a conçu en 2013. La société suédoise HSB, qui est un bailleur de logements sociaux, a lancé un concours pour ériger une tour d’habitation de 34 étages…en bois ! Le projet, nommé Västerbroplan, n’est pas encore validé par la ville mais devrait voir le jour en 2023.

gratte ciel en bois

(gratte ciel en bois)

Le bois possède tous les atouts pour être pensé comme un matériau d’avenir. Bien utilisé, il est plus résistant au feu que l’acier et le béton. De plus, il améliore le confort acoustique à l’intérieur du bâtiment et procure un effet de climatisation naturelle. Sans oublier son aspect très esthétique qui le fait sortir du lot ! L’immeuble gardera tout de même un cœur en béton, afin de lui permettre d’atteindre une hauteur suffisante.

Une station de métro écologique pour le Grand Paris

Le développement du Grand Paris et l’accueil des Jeux Olympiques 2024 sont l’occasion pour les architectes de proposer des projets innovants.

 « Mon travail est une réflexion contre l’évolution des villes : avec le béton, les villes du XXe siècle ont été trop éloignées de la nature » annonce le Japonais Kengo Kuma. Son projet touche la future station de métro Saint-Denis-Pleyel, où quatre lignes devraient se croiser d’ici 2023. Il compte donner à la station l’apparence d’une colline futuriste et verdoyante composée de jardins suspendus. La station sera éclairée par la lumière naturelle sur trois étages, grâce à un toit en verre et des niveaux décloisonnés. La façade, quant à elle, sera recouverte de poutres en chêne, ce qui marque l’intérêt des architectes du XXIe siècle pour les matériaux naturels.

Ce projet témoigne de la volonté de la Mairie de Paris de donner plus de place au végétal dans cette ville très densément construire. Par exemple, depuis quelques années, les des espaces vertes fleurissent dans les couloirs du métro et la ville laisse carte blanche aux initiatives citoyennes avec son permis de fleurir.

Un éco-resort futuriste aux Philippines

Baptisé Nautilus, le projet entend repenser l’architecture dans les espaces touristiques au milieu naturel fragile. Conçu par l’architecte belge Vincent Callebaut, il s’inscrit dans la lignée des projets d’habitat durable et futuriste.

projet Nautilus au Philippines

Le concept s’inspire pour cela du biomimétisme, c’est-à-dire des formes, matériaux et relations entre les êtres vivants qui existent dans la nature. Le tourisme de luxe se mettrait-il enfin au vert ?

En bref

Qui dit architecture futuriste dit désormais architecture verte. Les projets du XXIe siècle s’efforcent de répondre aux enjeux environnementaux de nos sociétés modernes. Il est rare, aujourd’hui, de croiser des projets architecturaux ne laissant pas au moins une petite place au végétal et à la nature dans leur conception. La ville de demain sera-t-elle verte ?

Pour en savoir plus, vous pouvez découvrir les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

Loading quick view