+33 (0) 952 720 727

Si vous vous intéressez aux murs végétaux, vous allez vite vous rendre compte qu’il existe deux types de circuits d’arrosage automatique : le circuit ouvert ou le circuit fermé. Quant au mur végétal sans irrigation, nous le qualifions plutôt de jardinage vertical puisqu’il contient généralement de la terre et s’entretient comme une plante en pot. Le vrai mur végétalisé, lui, fonctionne en hydroponie, avec une solution d’eau en goutte-à-goutte. C’est ce qu’il existe de plus simple et de plus efficace pour garder un tableau végétal propre et éclatant de santé, et optimiser la consommation d’eau.

Alors, devez-vous choisir un circuit ouvert ou un circuit fermé pour votre installation ?

L’irrigation en circuit fermé permet d’économiser l’eau. C’est le principe de base.  Un bac d’eau est disposé au pied du mur végétal, et une pompe électrique permet d’acheminer l’eau du bac vers le haut du mur végétal. Ensuite, l’eau est dispensée en goutte-à-goutte par un tuyau percé ou poreux positionné à l’horizontal le long de la partie haute du mur. Cette eau imbibe le substrat, descend petit-à-petit le long du mur en humidifiant les plantes, puis retombe dans le bac. Et ainsi de suite.

L’eau du bac n’étant pas éternelle, il vous faudra le recharger manuellement de temps en temps, une fois que l’évaporation a fait son œuvre. Le remplissage peut également se faire de manière automatique : il suffit de brancher le bac sur une arrivée d’eau et d’y ajouter un système de programmation.

Avantages du circuit fermé

L’un des avantages de cette méthode est que l’eau se charge en éléments nutritifs à chaque fois qu’elle coule de haut en bas de l’installation. En effet, elle récupère au passage des micro-débris végétaux (morceaux de feuilles, branchettes), qui fertilisent l’eau du bac en se décomposant. Attention toutefois à ce que ceux-ci ne bouchent pas le système (d’où l’importance d’un entretien régulier de l’installation).

 

Un autre avantage est son côté écologique. En plus de recycler l’eau, vous pouvez aller plus loin en mettant des poissons dans le bac, qui joue alors le rôle d’aquarium. Vous obtenez ainsi une eau très bien fertilisée et riche en éléments nutritifs. Cela porte un nom : l’aquaponie. Le mur végétalisé fonctionnant en aquaponie forme un mini-écosystème très efficace. C’est d’ailleurs le principe du mur végétal QUIOZK, en location longue durée pour les entreprises.

Pourquoi le circuit fermé est-il réservé au petit mur végétal intérieur ?

En fait, rien ne vous empêche d’utiliser un arrosage en circuit fermé à l’extérieur. C’est juste que le bac d’arrosage risque d’être rapidement détérioré : gel, insectes, algues, feuilles mortes qui viennent boucher le circuit…

On conseille aussi d’utiliser un circuit fermé jusqu’à 9m² de superficie pour le mur végétal. En effet, pour un mur qui mesure plus de 3m de hauteur, les pompes à installer deviennent beaucoup plus bruyantes et onéreuses à l’achat. Alors qu’avec un budget de 100 euros, vous pouvez facilement trouver une pompe de très bonne qualité pour une hauteur inférieure à 3 mètres.

Arrosage en circuit ouvert : pour le mur végétal extérieur ou de grande taille

Vous l’aurez compris, on utilise un circuit d’irrigation ouvert lorsqu’il est impossible ou compliqué d’installer un circuit fermé. Autrement dit, cela sera nécessaire si votre mur végétal se situe en extérieur et/ou mesure plus de 9m².

Le circuit ouvert est directement branché sur l’arrivée d’eau (robinet intérieur toujours, car il doit être hors-gel). Un système de programmation électrique est installé sur le robinet afin que vous n’ayez à vous occuper de rien. Il faut dire que l’arrosage d’un mur végétal est très précis. Il ne s’agit pas d’ouvrir les vannes 1 heure par jour, mais de programmer des micro-plages d’arrosage à des rythmes précis et réguliers. Le matériel coûte donc plus cher que pour un circuit fermé, mais cela est indispensable pour les tableaux végétaux de grande taille.

Pensez également à ajouter de l’engrais si votre mur est arrosé en circuit ouvert. Comme l’eau entre et sort sans être recyclée, elle n’est pas fertilisée par les débris végétaux. D’ailleurs, il est parfois aussi très utile d’ajouter une solution nutritive à un bac de circuit fermé ! A moins que l’on ne préfère y mettre des poissons.

En bref

Match nul : circuit ouvert et circuit fermé ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Votre choix dépendra de la taille et de l’emplacement du mur végétal. Chez un particulier, le jardin vertical est généralement de taille assez réduite (2×2 mètres ou 3×1 mètres), et le circuit fermé sera alors le plus pratique et économique.  Et pour les installations de 10m² et plus, place au circuit ouvert !

Pour en savoir plus sur l’arrosage des murs végétaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

© La Fabrique du Mur Vegetal | Le jardin d'en face
Loading quick view