+33 (0) 952 720 727

Il n’est pas toujours évident de réussir l’arrosage d’un mur végétal. En effet, celui-ci fonctionnant en hydroponie (sans terre), l’alimentation en eau doit être précise et optimale afin de garantir la vitalité des plantes. De plus, les systèmes d’arrosage automatiques sont parfois un peu trop gourmands en eau. Si vous souhaitez un mur végétal écologique avec une eau de qualité parfaite pour les végétaux, optez pour le récupérateur d’eau de pluie.

Pourquoi utiliser l’eau de pluie pour un mur végétal ?

La nature fait bien les choses. Eh oui, l’eau qui tombe naturellement du ciel est celle qui convient le mieux aux plantes. Bien plus que l’eau du robinet, par exemple. Pourquoi donc ?

  • L’eau de pluie n’est pas calcaire. Or, le calcaire a une fâcheuse tendance à encrasser les tuyaux et surtout le système d’irrigation en goutte-à-goutte. C’est dans le sol que l’eau de pluie se charge en calcaire. Sous forme de pluie, elle n’en contient pas.
  • L’eau de pluie ne contient pas de sels minéraux. Ah bon, c’est un avantage, ça ? Les plantes ont pourtant besoin, comme les animaux et les êtres humains, de sels minéraux pour rester en bonne santé. Oui mais… l’eau du robinet contient beaucoup de minéraux inutiles pour les plantes et qui, comme tous sels, risquent d’encrasser le système d’arrosage délicat du mur végétal. Par contre, en utilisant l’eau déminéralisée de la pluie, vous pouvez ajouter une solution nutritive dans le système. Contrairement à l’eau de ville, celle-ci sera parfaitement calibrée sur les besoins de vos plantes, sans surplus.
  • L’eau de pluie n’est pas traitée. Malheureusement, l’eau du robinet que nous buvons contient de nombreux résidus de pesticides, herbicides, perturbateurs endocriniens… Personne n’a envie de boire cela, et vos plantes non plus.

Dans notre atelier en région parisienne, nous utilisons l’eau du toit pour prendre soin des plantes en attente de venir orner de nouveaux murs végétaux.

Comment utiliser un récupérateur d’eau de pluie pour un mur végétal ?

Un mur végétal doit être irrigué en goutte-à-goutte de manière automatisée. Le système d’irrigation peut être en circuit ouvert (l’eau rentre, circule dans la structure, puis ressort et est traitée avec les eaux usées), ou en circuit fermé (l’eau arrose la structure de haut en bas puis est réinjectée vers le haut).

Il est évident que le circuit fermé est moins gourmand en eau et plus écologique. De plus, en descendant le long du mur végétalisé, l’eau se charge en petits débris qui viennent l’enrichir en nutriments. Un système fermé fonctionne avec un bac récupérateur situé au bas de la structure. L’eau d’arrosage est pompée dans ce bac puis y retourne, et le bac doit être rechargé de temps en temps à cause de l’évaporation. C’est là où vous pouvez choisir d’installer un bac récupérant l’eau de pluie.

Par contre, le circuit fermé avec bac n’est pas réalisable pour tous les murs végétaux ! Un mur végétalisé d’une surface supérieure à 9 m² nécessite un circuit ouvert, car les pompes d’arrosage seraient trop bruyantes. De même, un mur végétal en extérieur fonctionne aussi généralement en circuit ouvert, car le bac risquerait de se salir et de se détériorer facilement (feuilles, algues, gel…).

Il est difficile (mais pas impossible) de réaliser un circuit ouvert à partir d’une citerne d’eau de pluie, car cela nécessite l’installation d’un surpresseur, installé en sous-sol pour plus de discrétion. L’addition grimpe donc assez vite.

Au final, récupérer l’eau de pluie pour irriguer un mur végétal est une bonne option pour :

  • Une structure en intérieur
  • Un mur végétal d’une taille inférieure à 9 m²

En bref

Le récupérateur d’eau de pluie se prête très bien aux petits murs végétaux intérieurs, dont le système d’irrigation sera relié à une citerne. Pour toutes les autres options, n’hésitez pas à nous contacter pour vous renseigner sur le système d’arrosage optimal, et à consulter nos autres articles sur ce thème.

  • Circuit fermé vs circuit ouvert : tout comprendre à l’arrosage d’un mur végétal
  • Mur végétal avec arrosage écologique : comment faire ?
  • Choisir les bons engrais pour un mur végétal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

Loading quick view