+33 (0) 952 720 727

Un mur végétal aromatique, aussi beau à la vue que bon à manger : mythe ou réalité ? Un peu des deux, mon capitaine ! Faire pousser des aromates à la verticale, ou intégrer quelques plantes aromatiques à un mur végétalisé, oui cela est possible. Par contre, couvrir votre mur végétal extérieur d’un tapis de basilic relève de l’utopie. Petit tour d’horizon pour comprendre comment intégrer menthe, thym, romarin et autres herbes de cuisine à votre jardin vertical.

Intégrer des herbes aromatiques sur un mur végétal

Grâce à son fonctionnement en hydroponie, le mur végétal allie esthétique et modernité. Mais avant de le vouloir comestible, il est nécessaire de réfléchir à la fonction première que vous lui destinez. S’agit-il d’un mur végétal purement décoratif, comme dans le hall d’un hôtel ? Car les plantes aromatiques sont destinées à finir dans notre assiette, et donc à être coupées. En parsemer sur un tableau végétal risque donc de créer quelques trous visibles. Si vous souhaitez simplement profiter des bienfaits des plantes et, petit bonus, agrémenter vos petits plats d’herbes fraîches, alors pourquoi pas.

Un autre point à prendre en compte est celui des besoins des plantes. Un mur végétal est arrosé en goutte-à-goutte. Les plantes poussent donc sur un substrat relativement humide, ce qui ne conviendra pas à toutes les herbes. Sur un mur végétal irrigué, vous pouvez tenter de faire pousser de la menthe, de l’oseille ou de l’estragon, qui sont des espèces rustiques et versatiles. Il faudra toutefois veiller à ce que leur croissance rapide n’altère pas l’équilibre visuel de l’ensemble. Notamment la menthe aura tendance à envahir rapidement toute une plate-bande… alors imaginez le résultat sur votre jardin vertical.

arômes

Par contre, beaucoup d’herbes aromatiques qui s’épanouissent en milieu méditerranéen, comme le thym, le romarin, ou le laurier, sont à réserver à un mur végétal extérieur adapté et habillé d’espèces aimant le climat chaud et sec.

Il ne faut pas oublier que, même si elles ne paient pas toujours de mine, les plantes aromatiques peuvent s’avérer difficiles à cultiver. En particulier, le basilic, chouchou de nos cuisines, est très capricieux et nécessite d’être planté seul. Exit, donc, le mur végétal de basilic.

Système D : le mini-jardin d’aromates à la verticale

Même si cultiver des herbes aromatiques sur un mur végétal hydroponique n’est pas une chose aisée, tout n’est pas perdu pour vos papilles. De nombreux tutoriels existent pour construire des structures verticales permettant de faire pousser allègrement des aromates… mais avec de la terre !

  • Un mur végétal d’aromates en gabions: dans cette vidéo, le paysagiste Pierre-Alexandre Risser vous explique comment faire. Vous achetez un gabion (sorte de caisson) en métal, à l’intérieur duquel on tapisse de la fibre de coco (ou autre substrat textile). Celle-ci est ensuite à remplir de terreau, puis il suffit de percer des trous dans la fibre pour planter les aromates. Veillez également à insérer un tuyau à l’intérieur de la structure pour un arrosage en goutte-à-goutte. L’avantage de ce jardin vertical aromatique est qu’il permet aux racines des plantes de bien résister au gel. Par contre, du fait de la présence de terre, la structure est lourde (50 kilos par carré), et donc plutôt adaptée à un jardin qu’à un balcon.
  • Le mur végétal aromatique en palette: le principe est le même que pour le gabion métallique, mais en plus simple, moins lourd, et aussi moins résistant. Une palette en bon état ou quelques planches, un marteau, des clous, du terreau : voici la base, expliquée en vidéo.

Ces deux techniques permettent de réaliser à moindres frais un mur végétal extérieur aromatique, même s’ils ne peuvent être qualifiés de « vrais » murs végétaux. Si vous souhaitez faire de même en intérieur, et dans une version hydroponique pour limiter les salissures et se passer de terre, retrouvez ces quelques conseils.

arômes

En bref

Il est tout à fait possible d’intégrer quelques aromates sur un mur végétal extérieur. Il faut cependant veiller à leurs besoins en eau et en lumière, à leur croissance, et à l’effet visuel que ces espèces vont produire sur le tableau végétal. Pour anticiper cela, vous pouvez demander conseil à un paysagiste qui connaît bien les espèces locales de votre région. Et si votre souhait est avant tout d’avoir des herbes aromatiques à portée de main sur un balcon, une terrasse ou dans un petit jardin, alors mieux vaut sûrement se tourner vers des solutions alternatives en bois ou en métal.

Pour en savoir plus sur les murs végétaux extérieurs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

Loading quick view