+33 (0) 952 720 727

Vous vous intéressez au mur végétal naturel mais vous ne savez pas où commencer ? Nous vous expliquons tout de A à Z. Qu’appelle-t-on mur végétalisé ? A quoi sert ce type d’installation, quels sont ses avantages et contraintes d’installation et d’entretien ? Les murs végétaux trouvent-ils leur place dans une maison, un bureau ou un commerce ?

Il existe 1001 façons d’installer un jardin vertical, en intérieur comme en extérieur. Certaines sont plus accessibles et plus écologiques, d’autres plus sophistiquées ou originales. Dans cet article, nous vous montrons qu’il est possible de créer un mur végétal facile  et 100 % naturel.

Quel mur végétal est fait pour moi ?

Si vous êtes perdu entre les murs végétaux en palette, ultra-modernes, en kit, intérieur ou extérieur… Suivez les flèches pour découvrir quel jardin vertical est idéal pour votre projet !

Diagramme du mur végétal

Un mur végétal, qu’est-ce que c’est ?

Mur + végétal = des milliers de possibilités

Ce qu’on désigne aujourd’hui comme mur végétal revêt de nombreuses formes : tableau végétal irrigué sur substrat de feutre, jardinières de terre disposées à la verticale sur un mur, panneau végétalisé amortissant les bruits dans un bureau, potager en palettes posé sur un balcon, voire même plantes en plastique… Existe-il un VRAI mur végétal ?

Bien plus qu’un mur recouvert de plantes

Mur de plantes ou plantes sur un mur ? En théorie, un jardin vertical peut se suffire à lui-même, sans mur : il s’agit alors de faire pousser des fleurs sur un support vertical, pour gagner de la place ou par souci d’originalité. Des bacs de fleurs installés les uns au-dessus des autres peuvent ainsi faire office de mur fleuri séparant notre jardin de celui des voisins. Toutefois, on peut aussi utiliser les végétaux pour orner une façade ou une cloison. Ils s’appuient alors sur le mur et s’en servent comme support, s’y développent, le subliment. Petit à petit, on obtient un vrai mur végétalisé.

mur végétal intérieur situé dans un couloir

Le mur végétal ancestral

Faire pousser des végétaux sur un mur n’est pas une invention du XXIème siècle. Vous avez sûrement déjà vu ces façades de maison couvertes de plantes grimpantes comme le lierre ou la vigne vierge. La présence de végétaux sur les murs d’un bâtiment permet de le protéger des très fortes chaleurs estivales, ou à l’inverse des déperditions d’énergie en hiver. En plus de l’isolation thermique, les végétaux évitent à l’humidité et à l’eau de pluie de s’infiltrer à l’intérieur du mur et de ses fondations. Cependant, ce mur végétal ne se contrôle pas vraiment, et une seule espèce s’y épanouit. Nous sommes plus proches de la couverture végétale que de la composition paysagère.

La version moderne du mur végétal

Le mur végétal moderne s’avère sensiblement différent et plus sophistiqué. Il désigne une structure quasi-autonome, très diversifiée en espèces de plantes, et généralement dotée d’un système d’irrigation en goutte-à-goutte. Quasiment un écosystème à lui tout seul. Le plus étonnant, c’est que ce jardin vertical ne comporte souvent pas de terre.

On doit l’appellation « mur végétal » au botaniste Patrick Blanc, chercheur au CNRS et aussi célèbre pour son look déjanté que pour ses impressionnants jardins verticaux réalisés aux quatre coins du globe. Spécialiste des espèces tropicales et en particulier des épiphytes, ces plantes qui grimpent sur les arbres, Patrick Blanc a poussé jusqu’au bout l’idée qu’il s’est faite au début de sa carrière : les végétaux pouvaient très bien pousser sans terre. Un substrat, tel que du feutre, de la mousse ou de la fibre de coco, est nécessaire pour maintenir les racines, ainsi que de l’eau et la lumière, mais c’est tout. Il est donc tout à fait possible de faire prospérer les racines du végétal sur le mur, et non plus seulement au pied du mur !

Substrat, eau, lumière : ces trois ingrédients de base permettent de s’affranchir de nombreuses contraintes : pas de pesticides, pas de salissures, intérieur ou extérieur… C’est le principe de base de la culture hydroponique, dont sont issues la majorité des tomates qui se retrouvent dans nos assiettes. Pour en savoir plus, découvrez comment comprendre la culture hydroponique en 5 minutes.

Les différents types de murs végétaux

Dans la pratique, tout le monde n’opte pas pour un mur végétal hydroponique à la façon de Patrick Blanc, qui fonctionne sans aucune trace de terre. Etant donné le succès du mur végétalisé (pour des raisons esthétiques, écologiques, marketing…), de nombreuses techniques se développent, pour tous les goûts et toutes les approches.

Intérieur ou extérieur ?

Un mur couvert de végétaux peut l’être tout aussi bien en intérieur, dans un appartement ou un cabinet médical par exemple, que dehors, à l’air libre. Les techniques sont sensiblement les mêmes, ce sont les espèces végétales qui changent. En intérieur, la majorité des variétés de végétaux et de fleurs peuvent s’adapter, car la température et l’hygrométrie sont régulées. D’ailleurs, les murs végétaux célèbres du monde entier, comme ceux du Pershing Hall à Paris ou de l’Hôtel Icon à Hog-Kong, sont constitués des mêmes essences.

Mur Pershing-hall (mur végétal géant) à Paris

Toutefois, les adeptes du mur végétal intérieur préféreront sûrement la version hydroponique, sans terre, car elle garantit un fonctionnement optimal et aucune salissure. Il sera tout de même indispensable d’agrémenter votre jardin vertical d’un système d’éclairage artificiel afin de pallier le manque de soleil direct. Rien de plus facile grâce aux ampoules LED.

En extérieur, il vous faudra compter avec le climat local, ce qui limite le choix des variétés végétales. Cependant, les techniques de mur végétal avec terre sont déjà plus envisageables et très accessibles. C’est pourquoi les modèles à base de palettes en bois fleurissent dans les jardins ou sur les balcons des particuliers. D’autres techniques plus élaborées existent pour orner votre façade. Pour en savoir plus, consultez notre article sur les différents types de mur végétalisé intérieur et extérieur.

Naturel ou artificiel ?

Lorsqu’on entend mur végétalisé, on pense nature et gazouillis des oiseaux. L’objectif le plus évident, au-delà de l’esthétique, est de créer un mur vivant et de bénéficier des nombreux bienfaits des plantes.

Il existe cependant une tendance commerciale pour le mur végétal artificiel. Les amoureux des végétaux et du vivant ne comprendront pas, mais les agences de marketing si : de fausses plantes pour de vraies ventes. Nombreux sont les restaurants, magasins, centres commerciaux à se doter de murs végétaux en toc pour donner une impression de nature et d’intérêt pour l’écologie. Une technique en vogue, le mur végétal stabilisé, consiste même à momifier les végétaux. Leur sève est remplacée par une solution hydroalcoolique additionnée de solvants. Le résultat est bluffant, plus vrai que nature : mais justement, ce n’est pas la nature… juste un peu de chimie et beaucoup de produits polluants.

La prochaine fois que vous voyez un mur végétalisé, approchez-vous et observez, touchez. Les plantes sont couvertes de poussière et aucune ne semble respirer, bien que, de loin, elles vous semblaient vraies ? Vous êtes probablement face à du stabilisé.

Pourquoi installer un mur végétal ?

Les bienfaits du mur végétal sur la santé et le bien-être

Les atouts d’un mur végétal sont loin d’être purement esthétiques. Les plantes procurent de nombreux bénéfices pour notre santé et notre bien-être. Nos voisins anglo-saxons parlent même de green vitamine (vitamine « verte ») pour désigner les vertus des plantes. Dépolluantes, anti-stress, elles permettent également de diminuer le risque d’apparition de certaines maladies. Saviez-vous qu’une simple promenade de 15 minutes en forêt pouvait significativement abaisser votre rythme cardiaque et ainsi vous aider à vous relaxer ? Une étude de 2009, portant sur 400 000 habitants des Pays-Bas, a montré que les individus vivant entourés de verdure étaient beaucoup moins exposés à des troubles variés, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’eczéma ou l’anxiété, en comparaison aux habitants de zones très urbanisées.

La présence d’un mur végétal à la maison ou au bureau vous permet de profiter de ces bienfaits.

mur végétal bienfaits

Améliorer la qualité de l’air intérieur

Nous passons la majeure partie de notre temps entre quatre murs. Or, nos meubles, tapis, produits ménagers et même nos vêtements sont remplis de substances chimiques allergènes et irritantes. Xylène, toluène, formaldéhyde… des noms qui ne disent rien qui vaille pour les bronches et peuvent causer maux de tête, sinusites, démangeaisons et autres troubles peu agréables.

Ainsi, l’air intérieur serait cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur, selon l’Observatoire de la Qualité de l’Air ! Heureusement, certaines espèces de plantes possèdent d’étonnantes qualités dépolluantes. C’est le cas, par exemple, de l’Anthurium qui se régale de l’ammoniac, ou de la Fougère de Boston, qui transforme le xylène et le formaldéhyde. Toutes deux sont des espèces fréquemment utilisées sur un mur végétalisé.

Un mur végétal au bureau pour améliorer la qualité de vie au travail

Et si, grâce au végétal, les salariés étaient plus productifs et plus heureux de venir travailler ? Une étude américaine menée dans des locaux d’entreprise a montré que la présence de plantes vertes permettait de diminuer la sensation de fatigue des employés de 20 %. Une autre étude, venant cette fois du Japon, a mis en exergue ce que les chercheurs appellent l’effet fenêtre : en travaillant près d’une fenêtre donnant sur la végétation, notre productivité augmente significativement. Enfin, selon une étude norvégienne de 2008, la présence de plantes au bureau permet de réduire le nombre de jours d’arrêt-maladie des employés.

Les bienfaits des végétaux en entreprise vont même plus loin. Des chercheurs ont montré en 2000 que, dans des locaux intégrant le végétal, les managers sont plus appréciés de leurs collaborateurs et considérés comme plus attentifs au bien-être de leur équipe. Le mur végétal à la rescousse du dialogue social ?

Alors que l’open space devient un mode d’aménagement de l’espace de travail de plus en plus courant, le stress lié au bruit augment lui aussi. Brouhaha des conversations, téléphones qui sonnent, photocopieuses qui ronronnent : il n’est pas évident de se concentrer dans ces conditions. C’est pourquoi les entreprises se tournent vers le mur végétal, fixe ou amovible, car il possède la propriété d’atténuer le bruit et d’améliorer l’isolation phonique d’une pièce.

mur végétal pour améliorer la qualité de vie au bureau

Un mur végétal dans un commerce, un hôtel, un restaurant

La présence d’un jardin vertical permet d’améliorer l’expérience client. L’atmosphère devient plus calme, plus zen, propice à la relaxation. Idéal, donc, pour un hôtel, un restaurant souhaitant créer une ambiance intimiste, ou un magasin orienté vers le bien-être.

Tout d’abord, les plantes ont la particularité de pouvoir absorber les ondes sonores. Placer un mur végétalisé dans un restaurant permet donc d’atténuer le bruit des conversations et des couverts qui s’entrechoquent dans l’assiette. Le même effet peut être obtenu en plaçant une cloison végétale amovible entre chaque table, comme cela se fait de plus en plus dans les espaces de bureau.

Un mur végétal garantit par ailleurs un effet de surprise et d’émerveillement pour les visiteurs, s’il atteint une dimension assez impressionnante. Le BHV Marais à Paris a été l’un des pionniers en la matière, et il a fait beaucoup d’émules. Par exemple, le restaurant Pachamama dans le quartier Bastille ou le Maythaï, avenue de la République, ont été relookés grâce aux créations originales de Neogarden. Placé près de l’entrée, le mur végétalisé attire le regard depuis la rue. Au fond d’une salle, il permet d’équilibrer la répartition des clients. En effet, qui n’aurait pas envie de s’assoir près d’une composition végétale vivante, ou sous une fougère qui nous chatouille délicatement le cou ?

Le mur végétal transforme la ville

Le jardin vertical ne transforme pas seulement nos intérieurs. Les murs végétaux contribuent à rendre les villes modernes plus agréables. Les villes, extrêmement denses, se sont construites en opposition à la nature, qu’il fallait dompter afin d’assurer la salubrité des rues. Cependant, ces dernières années, architectes et élus se rendent bien compte qu’éradiquer la nature de l’espace urbain est une erreur : l’air devient irrespirable, la chaleur augmente (on parle d’îlot de chaleur urbain), les fruits et légumes consommés par les citadins viennent de plus en plus loin…

Face aux défis du manque d’espace disponible et du prix élevé du foncier, la façade végétalisée et le jardinage vertical s’épanouissent discrètement mais sûrement dans les villes d’Asie et d’Europe. Avez-vous par exemple entendu parler des fermes urbaines verticales ? Faire pousser des produits maraîchers de manière hydroponique et à la verticale plutôt qu’à l’horizontale permet de réduire la consommation d’eau et de produits phytosanitaires tout en évitant de polluer les sols. A moindre échelle, le potager urbain devient de plus en plus populaire, aussi bien sur les toits des immeubles que sur les balcons. Quant à la façade végétale, elle permet d’absorber les particules issues de la circulation automobile et de rafraîchir l’air ambiant, à l’extérieur comme à l’intérieur du bâtiment.

facade végétale en ville - musée du quai Branly à Paris

Comment installer un mur végétal facilement ?

En intérieur : privilégier le mur végétal sans terre

Vous pouvez choisir parmi plusieurs techniques pour réaliser un mur végétal intérieur.  Attention, nous parlons ici d’une véritable structure végétalisée, avec système d’irrigation et éclairage LED, d’un tableau végétal vivant. Si vous souhaitez simplement végétaliser votre déco à prix mini, pourquoi ne pas opter pour un mini-potager connecté, qui fera fureur dans la cuisine, ou alors pour des pots de fleurs originaux ?

Voici les principales technologies de mur végétal hydroponique que vous trouverez sur le marché :

  • Méthode dite « Patrick Blanc »: la plus simple et la plus efficace, elle utilise un substrat (feutre horticole imputrescible et sphaigne, une sorte de mousse naturelle) posé sur une structure métallique fixée au mur. Il s’agit de la technologie utilisée par Neogarden dans sa version grand public POKKED (mur végétal en kit) ou sa version PLANT-R PRO. Toutes deux sont modulables et adaptées aux petites comme aux grandes surfaces.
  • Vertiwall : facile d’entretien et économe en eau, ce système de gouttières métalliques s’éloigne toutefois de l’esprit du mur végétal et ne s’adapte pas facilement à une petite surface.
  • Vertiss : système de cassettes prémoulées, adapté lui aussi à des surfaces assez grandes.
  • Vertilt: facile et adaptée aux petits espaces, cette technique convient aux surfaces dès 2 m².

De quoi aurez-vous besoin ?

Notez bien que toutes ces méthodes nécessitent a minima l’intervention d’un professionnel pour la pause. En effet, bien que simple, la méthode moderne du mur végétal hydroponique nécessite tout de même l’installation d’un système électrique pour la pompe à eau ainsi que pour l’éclairage, indispensable dans 99% en cas en intérieur.

Vous aurez également à choisir entre circuit ouvert ou fermé concernant l’irrigation. Dans un circuit ouvert, l’eau irrigue la structure grâce à une électrovanne, puis est évacuée par le système d’évacuation des eaux du bâtiment. Une solution nutritive est généralement injectée dans le système d’irrigation afin d’améliorer la croissance des plantes.

Le circuit fermé est plus écologique : l’eau est pompée dans un bac posé à terre vers le haut du mur, puis elle redescend en goutte-à-goutte en imbibant le substrat et retombe au final dans le bac. La consommation d’eau est donc beaucoup moins importante. Le mur végétal devient en véritable petit écosystème : l’eau se charge des nutriments contenus dans les brindilles et feuilles mortes puis les redistribue aux plantes. Certaines installations transforment même le bac en aquarium, où poissons, voire tortues comme chez Patrick Blanc, contribuent à fertiliser l’eau d’arrosage des plantes.

En extérieur : du DIY au professionnel

Que vous souhaitiez habiller une façade entière ou un petit coin de votre jardin, les techniques pour réaliser un mur végétal extérieur sont très variées.

Mur végétal en palette

Les particuliers un peu bricoleurs seront sûrement tentés par le mur végétal en palette de bois. Bien entendu, cette structure ne durera pas plus de quelques années et nécessite l’ajout de terre ainsi qu’un arrosage manuel régulier. Il s’agit d’une forme de jardinage originale, et en tout cas tout à fait adaptée aux petits espaces comme un balcon. Parfait pour y cultiver des herbes aromatiques, des radis, des tomates cerise, ou encore de fleurs assez rustiques comme les œillets. Pensez à choisir une palette en bon état, que vous pouvez poncer et vernir pour un effet plus esthétique. Ensuite, laissez libre cours à votre imagination.

Mur végétal extérieur avec système d’irrigation

Les techniques du mur végétal intérieur s’appliquent aussi au mur végétal extérieur. Seules les espèces de plantes changent. Quant à la disponibilité en eau et au type d’irrigation adapté, tout dépend du climat local.

Le principe est simple : le mur ou la façade est habillé d’une structure (en métal, en PVC…), sur laquelle les plantes sont installées. Dans la méthode originelle, celle de Patrick Blanc et qui est aussi utilisée par Neogarden, la plante repose dans une pochette de feutre imputrescible agrafée à une couche de feutre et de sphaigne fixée sur le cadre vertical. Pour changer une plante (eh oui, elles s’abîment parfois !), il suffit de l’ôter de la pochette de feutre et de la remplacer.

mur vegetal en extérieur sur une terrasse

Si vous souhaitez installer un mur végétalisé en extérieur, un paysagiste partenaire de Neogarden sera votre allié. Formé à une technique simple et efficace, PLANT-R PRO, il connaît aussi parfaitement le climat local et les espèces qui s’y épanouissent le mieux. Vous serez accompagné dans votre projet du début à la fin, de sa conception à son installation puis son entretien régulier.

Entretenir un mur végétal facilement

Quel que soit le type choisi, les murs végétalisés demandent de l’entretien, tout autant qu’un jardin : enlever les feuilles mortes, remplacer les spécimens abîmés, vérifier le système d’arrosage… Un véritable mur végétalisé, avec circuit d’irrigation et couche de feutre, aura besoin d’être entretenu régulièrement par un professionnel. Pas de panique, votre prestataire s’occupe de tout !

L’entretien facile grâce à un professionnel

Votre mur végétalisé est vivant : les végétaux évoluent, embellissent, changent, et puis meurent. Le système de goutte-à-goutte peut se boucher à cause de brindilles en décomposition. L’éclairage a peut-être besoin d’être ajusté selon les saisons et la croissance des végétaux. Vous pouvez aussi choisir d’intégrer de nouvelles variétés de fleurs à la composition.

Pour toutes ces raisons, Neogarden vous propose un forfait d’entretien : votre mur végétal est garanti à vie. Le passage régulier de l’un de nos techniciens ou paysagistes partenaires permet de garantir que la structure fonctionne bien et reste jolie, tout en garantissant l’équilibre général du système.

Comment ça marche ? Selon la taille du mur végétal, sa localisation à votre domicile ou dans une entreprise, et selon votre envie, Neogarden vous propose une formule sur-mesure. Un passage 1 fois par mois est généralement suffisant. Si vous aimez assurer vous-même le soin des plantes (enlever les feuilles mortes par exemple), nous pouvons passer une fois tous les deux ou trois mois.

L’avantage ? Zéro souci pour vous, un jardin vertical beau en toutes circonstances, et aucune salissure. D’ailleurs, les technologies POKKED et PLANT-R PRO ont été conçues pour faciliter l’entretien de toute la structure et sa durabilité.

installation d'un kit pokked dans un salon

Zéro entretien : la location d’un mur végétal

Si vous souhaitez un jardin éphémère pour un événement particulier (vernissage, gala d’entreprise, mariage), il est possible de louer un mur végétal.

location événementielle d'un mur végétal

Pour quelques heures, quelques jours, voire une semaine, Neogarden vous propose la location sans contrainte d’une composition fraîche et créée la veille. Installation et démontage compris, ce mur végétalisé éphémère ne comporte pas de système d’arrosage et ne nécessite aucun entretien de votre part.

Le mur végétal artificiel : il s’entretient aussi !

Ne croyez pas pouvoir faire l’impasse sur l’entretien des plantes en optant pour un mur végétal en stabilisé. En effet, même si elles sont très belles et semblent aussi vraies que nature, ces fausses plantes sont surtout très fragiles. Le végétal stabilisé prend facilement la poussière : vous devrez alors vous équiper d’un chiffon pour astiquer chaque feuille une par une, sinon l’effet esthétique est tout l’inverse de la fraîcheur recherchée. De plus ces murs végétaux sont très sensibles aux UV : au bout de deux-trois ans, ils perdent leur belle couleur verte et jaunissent inexorablement. Sans parler de la pluie et du gel s’il s’agit d’un mur végétal extérieur… Bref, le mur artificiel n’est en rien gage de facilité. (Malheureusement ou heureusement ?)

En bref

L’appellation mur végétal regroupe des réalités très différentes les unes des autres, qui ont pour point commun de faire pousser des plantes sur un support vertical. Esthétique, gain de place, cloisons végétales, isolation phonique, effet dépolluant, coup marketing : à chacun sa raison d’opter pour un mur végétalisé.

Chez Neogarden, nous avons fait le choix d’une technique simple, efficace et écologique : le mur végétal vivant sur substrat de feutre et sphaigne. Il est disponible en kit dans sa version POKKED, ou plus élaboré dans sa version PLANT-R PRO. N’hésitez pas à nous appeler ou nous écrire pour nous demander conseil.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le mur végétal et ses multiples facettes, vous pouvez aussi consulter les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

© La Fabrique du Mur Vegetal | Le jardin d'en face
Loading quick view