+33 (0) 952 720 727

L’hydroponie, ou culture hydroponique, est un système de culture qui permet de faire pousser des plantes, fleurs, fruits et légumes sans terre. On utilise cette technique très couramment dans le maraîchage et l’horticulture, ou encore pour construire facilement un mur végétal.

Le succès de l’hydroponie tient à ses nombreux avantages, puisqu’elle prend peu de place et permet d’économiser beaucoup d’eau. De plus, les plantes peuvent pousser en toute saison tout en étant moins sensibles aux maladies. Autre atout, l’hydroponie n’est pas réservée aux professionnels et peut se pratiquer à la maison sans difficulté.

Alors, miracle, l’hydroponie ? Ou mirage ? Comment fonctionne-t-elle et quels sont les avantages et les inconvénients de se lancer dans l’aventure ?

La culture hydroponique, ou l’art de cultiver sans terre

L’hydroponie, qu’est-ce que c’est ?

L’hydroponie, aussi appelée hydroculture, consiste à faire pousser des plantes sans terre. Le mot vient du grec hydro, qui signifie « eau », et de ponos, qui signifie « effort, travail ». En effet, ce système de culture repose sur une parfaite maîtrise de l’eau d’irrigation. Tout comme un agriculteur traditionnel travaille la terre, l’agriculteur en hydroponie travaille l’eau.

En hydroponie, la terre est remplacée par un substrat neutre. Cela peut être des billes d’argile, du sable, feutre horticole, de la pouzzolane, fibre de coco, laine de roche, ou encore de l’eau dans laquelle trempent les racines des plantes… Ce substrat doit être neutre et inerte, et dans la mesure du possible stérile. En effet, sa principale fonction est de mettre au système racinaire de se tenir droit.

Les nutriments et minéraux naturellement présents dans le sol sont remplacés par une solution nutritive, autrement dit un engrais liquide. Cet engrais est dilué dans l’eau d’irrigation, ou dans le bassin sur lequel flottent les plantes.

On confond parfois l’hydroponie avec la culture hors-sol. Cette dernière désigne toute culture qui n’est pas en contact direct avec le sol et les nappes phréatiques, mais peut utiliser de la terre ou du terreau dans des bacs ou divers contenants. L’hydroponie est donc un type de système de culture hors-sol.

Hydroponie

La nécessaire maîtrise de l’eau

Le substrat étant neutre, il est indispensable que les plantes puisent leurs nutriments dans l’eau d’irrigation. C’est pourquoi celle-ci est enrichie d’une solution nutritive, qui contient a minima les fameux ingrédients NPK (nitrate, potassium, phosphore). Ces trois minéraux, naturellement présents dans le sol, sont en effet indispensables à la croissance végétale.

Les jardiniers utilisant l’hydroponie, qu’ils soient amateurs ou professionnels, font souvent très attention à la qualité de l’eau qu’ils utilisent pour leur culture. Contrôle du pH pour éviter que le milieu ne soit trop acide, mesure de l’EC (électro-conductivité) pour vérifier la quantité de sels nutritifs présents dans l’eau… Ces détails font toute la différence. Ils sont en tout cas essentiels pour les cultures à visée commerciale, car ils permettent d’obtenir des légumes bien gros et très beaux. A la maison, il n’est toutefois pas nécessaire de réaliser de telles mesures pour profiter d’un anthurium en vase ou d’un jardin vertical.

Quelques techniques originales de culture hydroponique

Très plébiscitée en raison des économies qu’elle permet de réaliser, l’hydroponie se décline en nombreuses variations originales. Par exemple, laquaponie consiste à réaliser un système de culture utilisant un aquarium. Les déjections des poissons servent à fertiliser l’eau d’irrigation des plantes.

Ou encore, de nouvelles techniques ont vu le jour ces dernières années, comme l’aéroponie (les racines sont brumisées avec de l’eau enrichie) ou l’ultraponie. Cette dernière permet d’accélérer la maturation des fruits et de certains légumes sous serre grâce à un rythme nycthéméral plus rapide que dans la nature. Les récoltes s’enchaînent alors toute l’année !

Et sinon, saviez-vous que l’hydroponie et l’aéroponie étaient désormais les méthodes phares pour la culture du cannabis, notamment aux Etats-Unis et au Canada ? Là encore, il s’agit d’améliorer les rendements tout en garantissant une très bonne qualité, contrôlée de A à Z.

Avantages et inconvénients de la culture hydroponique

L’hydroponie est facile et économique

Aussi bien pour les professionnels…

La culture hors-sol s’avère très économique pour les professionnels. Il faut dire que l’hydroponie permet de :

  • Contrôler l’arrosage avec précision
  • Donner aux plantes exactement les sels minéraux dont elles ont besoin
  • Contrôler la germination, floraison et fructification
  • Accélérer la croissance et produire plusieurs récoltes par an
  • Limiter l’apparition des maladies et parasites et donc réduire les dépenses en produits phytosanitaires
  • Utiliser moins de foncier

culture hydroponique

Si l’on peut acheter des tomates et des concombres en plein hiver, c’est grâce à la culture hydroponique. D’ailleurs, 70 % des tomates cultivées en France sont issues de l’hydroponie. Vous ne regarderez peut-être plus les étals du marché comme avant ! Pour cette raison, de véritables fermes hydroponiques ont vu le jour.

…Que pour les particuliers

Il est aussi tout à fait possible faire pousser dans son salon ou sur son balcon des plantes en hydroponie. On parle alors parfois de culture indoor.

Le système que vous utilisez peut être très simple : essayez de mettre un anthurium et ses racines préalablement bien lavées dans un vase rempli d’eau minérale. Celle-ci contient assez d’éléments nutritifs pour une petite plante ornementale. Le résultat est aussi esthétique qu’impressionnant ! Exit les pots de terre et les outils de jardinage. Et plus besoin d’acheter des sacs de terreau de 20 kg. Vous pouvez également essayer de faire pousser des herbes aromatiques en hydroponie grâce à ce tutoriel vidéo.

Hydroponie

Mais est-elle vraiment une bonne solution pour la santé et l’environnement ?

Par certains aspects, l’hydroponie permet d’économiser les ressources. En effet, ce type de culture consomme 75 à 90 % moins d’eau qu’une culture traditionnelle. De plus, l’absence de terre permet de limiter le risque d’apparition de maladies et d’insectes, ce qui réduit l’utilisation de produits chimiques. Ensuite, la production à proximité des villes permet d’éviter les dépenses énergétiques liées au transport.

Cependant, les systèmes de culture hors-sol consomment beaucoup d’électricité afin de contrôler l’irrigation, la chaleur et l’apport en lumière LED. Le rejet de l’eau enrichie d’engrais dans la nature peut également perturber les écosystèmes (vous connaissez le phénomène des algues vertes ?).

Avec l’hydroponie, on perd également la magie du contact avec la terre et avec la nature. Où sont les vers de terre ? La bonne odeur d’humus ? Ce n’est pas un hasard si les consommateurs reprochent souvent aux légumes hydroponiques de manquer de saveurs. Celles-ci sont apportées par les éléments naturels : la composition du sol et de l’eau des nappes phréatiques, le soleil, les variations de température…

Certes, on obtient des légumes beaux et bien gros, qui remplissent correctement leur fonction basique pour la cuisine. Mais saviez-vous que les légumes hydroponiques contiennent beaucoup moins de vitamines que ceux cultivés en plein champ ?

Quant à l’agriculture hydroponique pour alimenter les citadins en légumes frais…pourquoi pas, mais ce serait oublier l’indispensable fonction sociale et pédagogique du jardinage en milieu urbain. Passer un mercredi après-midi dans un jardin potager ensoleillé avec ses enfants, oui, mais dans un conteneur aseptisé et éclairé de LED ?

En bref

La culture hydroponique est parfaite pour faire pousser des végétaux rapidement et en contrôlant tous les paramètres de qualité. Idéal, donc, pour obtenir de belles plantes vertes ou des fleurs toute l’année. Par contre, pour les plantes destinées à finir dans nos assiettes, le doute est permis sur les avantages réels de l’hydroponie par rapport à ce bon vieux sol… Heureusement, des jardiniers et maraîchers passionnés et respectueux de la nature arrivent à faire bouger les lignes et à trouver des solutions d’hydroponie respectueuse de l’environnement.

L’hydroponie est néanmoins parfaitement adaptée au mur végétal. Pour en savoir plus sur cette installation très esthétique et accessible à tous, découvrez les articles suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

© La Fabrique du Mur Vegetal | Le jardin d'en face
Loading quick view